L’art et l’informatique

Décidément, on se rapproche de plus en plus du moment où l’on ne discernera plus la, déjà mince, barrière entre l’homme et la machine.

Récemment un ordinateur a peint « un nouveau Rembrandt » rien que ça. Pour réaliser cette prouesse l’ordinateur a « appris » d’après les oeuvres de l’artiste. Il a analysé, les courbes, les espaces entre les yeux, la rétine, les teintes, les sujet, la composition et même l’épaisseur des couches de peintures.

Après avoir déterminé un sujet proche de ce que réalisait le peintre il a tout simplement imprimé cette nouvelle oeuvre avec les différentes couches de peintures pour donner le relief d’une authentique toile.

Le sujet choisi par l’ordinateur, se basant sur les précédentes peintures était, un homme de 30 à 40 ans, caucasien, avec une barbe ou une moustache, des vêtements noirs, une collerette, qu’il porte un chapeau et qu’il regarde vers la droite. La magie du Deep Learning

Le résultat est tout bonnement perturbant tant il aurait très bien pu être attribué à Rembrandt lui même. Heureusement que la datation des pigments pourrait révéler l’origine de cette oeuvre sinon pour le reste…

Tout est expliqué (en anglais) dans cette vidéo.

Peut on y voir un moyen de préserver des oeuvres en les reproduisant ou un futur prometteur pour les faussaires ?

 

Source

Leave a Comment