Adobe et Berkeley profs de magie

Encore une fois les limites de la manipulation d’image sont repoussées et pour le coup, pas qu’un peu.

Adobe et l’université de Berkeley ont mis au point une nouvelle manière de manipuler les images.

Le principe:  Dans une interface, pour le moment sommaire, l’utilisateur importe une photo puis par quelques coup de pinceaux sur celle ci délimite des parties (un peu comme lorsque l’on utilise la selection pour des masques dans photoshop), celles ci sont interprétées par le logiciel qui va générer à partir de ces parties des images photos réalistes se basant donc sur les zones sélectionnées. Cela lui permet de modifier son image de départ à partir d’une autre image, elle même générée par les zones sélectionnées. Si l’utilisateur ne part d’aucune image mais se contente de mettre des coups de pinceaux, le soft interprétera les formes et couleurs pour générer une image. Oui oui, en partant de rien (ou presque).

adobe-berkeley-deep-learning-tool

Le système se base sur le deep learning et je dois dire comme tout comme certains sneak peak lors des conférences Adobe MAX c’est bluffant.

Ce n’est pas forcément très simple à expliquer mais la vidéo va, sans aucun doute, vous éclairer sur le sujet.

Pour avoir plus d’infos sur le projet c’est sur cette page et vous pouvez déjà tester l’outil en vous rendant sur le GitHub.

Source

Leave a Comment